FUTURE AHEAD +33 (0)5 65 10 12 00
Publié le 

l’essentielPremière entreprise du Lot lauréate du plan France Relance pour la filière automobile, l’entreprise Whylot basée à Cambes met un coup d’accélérateur à ses projets de développement. La petite start-up voit grand grâce à ses moteurs électriques innovants.

Nichée dans la zone économique de Quercypôle à Cambes près de Figeac, la petite start-up Whylot créée en 2011 par Romain Ravaud et inaugurée en 2015 par un certain Emmanuel Macron a bien grandi. En moins de dix ans, la société qui peut compter sur le parrainage d’anciens dirigeants de Ratier-Figeac Robert Vitrat et Robert Gaiani, a connu un développement exceptionnel grâce à une technologie unique dans le secteur porteur des moteurs électriques innovants.

« Nous sommes spécialisés dans le moteur à flux axial, présentait lundi 14 décembre dans la matinée le dirigeant Romain Ravaud en recevant le préfet du Lot. Whylot est à la pointe mondiale dans cette technologie qui permet une diminution importante de la consommation du moteur ».

Cette visite préfectorale à laquelle participaient des élus locaux dont la députée Huguette Tiegna – ancienne employée de Whylot – était l’occasion d’annoncer l’attribution d’une enveloppe de 5,1 millions d’euros attribuée à la société par l’Etat dans le cadre du fonds de soutien à la modernisation de la filière automobile. Whylot est ainsi la première entreprise du département, lauréate de France relance. « C’est une pépite de notre territoire, saluait le préfet du Lot. C’est une entreprise qui travaille pour préparer l’industrie de demain et l’industrie décarbonée dans tous les domaines ».

Doubler les effectifs et agrandir le site de Cambes

Pour Romain Ravaud, ce plan d’investissement d’envergure tombe à pic, à l’heure où sa start-up s’apprête à prendre un nouveau virage. « C’est une des plus grosses subventions attribuées en France, cela va nous permettre d’accélérer notre progression », confirmait le chef d’entreprise.

Fort d’une vingtaine de salariés aujourd’hui, la start-up compte doubler ses effectifs et agrandir ses bâtiments au cœur de la zone du Grand Figeac à Cambes. 2021 s’annonce comme une année charnière dans l’évolution de Whylot qui nourrit de grandes ambitions. « On est en négociation avancée avec certains acteurs européens et mondiaux.

En 2021, il est prévu 43 brevets déposés dont une dizaine considérée comme absolument essentielle », confiait Romain Ravaud, confiant sur l’avenir de Whylot « au premier rang de la mobilité décarbonée ».

“Un label structurant” pour la députée du Lot

La députée du Lot Huguette Tiegna participait à la visite de Whylot, entreprise que l’ingénieure en recherche et développement en génie électrique connaît bien pour y avoir travaillé.

« Les investissements conjoints des entreprises et de l’Etat doivent avoir des résultats concrets : ils doivent pérenniser le tissu économique local, poursuivre la dynamique enclenchée, maintenir l’emploi et permettre aux familles de rester vivre sur le territoire. C’est l’enjeu du plan France Relance et de l’aide apportée au secteur industriel […] Le Label remporté par l’entreprise Whylot, à Cambes, fruit du travail de l’ensemble des collaborateurs de la PME, dans le cadre de l’appel à projet du “fonds de modernisation automobile” du plan de relance, est structurant. Il leur permettra de continuer de développer des solutions technologiques disruptives et à fort potentiel tant sur le plan de la performance économique, qu’énergétique et environnementale. »

Audrey Lecomte